Actualités

21 septembre 2022 – réunion d’équipe MIGRACT

Orleans – INSPE-CVL (site Bourgogne)

Les différents acteurs ayant participé de manière soutenue ou ponctuelle au projet de recherche MIGRACT se réuniront le 21 septembre 2022 pour
– coordonner less actions prévues en 2022-23
– formaliser une fiche pédagogique utilisable par tous
– préparer la présentation du 28 septembre 2022 dans le cadre du projet EMERGENCE (porté par le laboratoire ERCAE de l’université d’Orleans) qui consiste à identifier des porteurs de formations sur les questions émergentes (dans l’optique des futures écoles academiques de formation).

20 juin 2022 : journée des réfugiés au Château des Vaux 

Parcours Illustrés est un projet qui s’appuie sur les arts plastiques pour travailler à l’inclusion des jeunes migrants accueillis au Château de Vaux. Ce projet a reçu l’appui financier de la fondation Fujita et le soutient du laboratoire REMELICE de l’Université d’Orléans.

Les jeunes Mineurs non accompagnés (13 – 18 ans) du Foyer La Marquise et de la classe mosaïque ont créé une grande fresque avec l’ artiste syrienne Diala Brisly autour du thème de liberté.

Ce projet est inclu dans le programme 2022 du festival CréaFest et présenté au château des Vaux pour la journée internationale des réfugiés, le 20 juin 2022.

Il montre la force et l’énergie des jeunes, leur envie de liberté et offre une occasion de partager leurs regards sur des mondes et des cultures ouverts à la diversité,

25 avril 2022 – Journée d’étude avec l’iehca : « Migrer & manger – jamais sans mon smartphone ». 

Le smartphone est la life-line du migrant, il est sa mémoire, son futur et un outil indispensable au quotidien. Il le suit dans son parcours, lui permet de garder des contacts lointains et proches, il est également indispensable pour vivre au présent : trouver à manger, partager ses découvertes : tous photographient des plats, trouvent des infos sur des aliments inconnus, cherchent des produits familiers etc.

Les plateformes numériques sont aussi très utilisées par les associations d’aide aux migrants : pour donner des conseils juridiques, administratifs, logistiques, mais aussi pour toute une économie autour de la nourriture (confection de plats, information sur les lieux où se procurer des produits, partager un repas etc.) et enfin par les chercheurs pour observer et analyser la migration du point de vue des besoins et des solutions.

C’est justement la forme et le rôle des supports numériques pour comprendre les habitudes alimentaires des migrants qui sera au cœur de la journée d’étude organisée par le laboratoire Citéres (université de Tours) et l’Iehca en collaboration avec Remelice (université d’Orléans). Les interventions interrogeront le rôle des réseaux sociaux et la façon dont les outils numériques aident les migrants et les chercheurs.

Programme

Table ronde « riz-poulet pour les MNA »               

Sixième Convention Internationale d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation / Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (IEHCA) / 31 mai-4 juin 2021 / en ligne

La nourriture est ici une « entrée » pour observer l’adaptation des Mineurs nons accompagnés (MNA) aux différents environnements qu’ils traversent. Les interventions s’appuient sur un travail de terrain et sur des collectes de récits.

  1. Sandrine Noé (enseignante, chargée d’animation et d’innovation pédagogique au Lycée Horticole et Paysager Notre Dame des Jardins, Château des vaux (fondation des Apprentis d’Auteuil) : Riz-poulet pour les MNA : à la croisée des parcours et des espaces culturels ?
  2. Guillaume Etienne (maitre de conférences en anthropologie Université de Tours – laboratoire CITERES – équipe Cost : étude de la « construction sociale et politique des espaces, des normes et des trajectoires). « C’est pas comme l’Afrique. Il y a plusieurs choses dedans ». Le connu et l’inconnu alimentaire chez les MNA en vie collective.
  3. Malou Mestrinaro (doctorante Laboratoire Ligérien de Linguistique (LLL) – Université d’Orléans). Riz-poulet pour les MNA : une approche par les sciences du langage.

Samedi 22 janvier 2022 – Séminaire annuel du DU « Histoire de vie et formation »

Université de Tours, site Tanneurs

L’expérience de l’exil procède d’un type de voyage qui conjugue l’éloignement du chez-soi avec le deuil du retour possible. Celle de l’errance relève du déplacement marqué par le régime de la perte. Fuir, partir et migrer procède d’un mouvement qui conjugue le déplacement, l’éloignement et l’entrée dans un régime d’existence marqué par l’ailleurs radical, l’incertitude, l’extrême précarité, parfois la violence et la dépendance. Pouvoir narrer ce vécu constitue en soi une seconde épreuve. Cela suppose d’appréhender dans la durée les événements, pour les penser de manière à la fois tonale et longitudinale, chronologique et biographique. En fonction des contextes et des enjeux, les modes décomposition du récit varient, selon que la visée est de documenter une situation en vue de l’obtention de droits, de comprendre la nature des épreuves traversées, de témoigner des conditions et des expériences de migration. (Hervé Breton – Responsable du DU HIVIF
Université de Tours, France)

Programme

20 juin 2021 – mémoire d’exil présentation du Musée Tenkil

par deux étudiants réfugiés turcs de l’IDF – université d’Orleans – pour que les voix des réfugiés soient entendues.

Le musée présente les persécutions récentes en Turquie, avec 55 stands et plus de 300 objets appartenant aux victimes des différentes purges.

L’Association
Tenkil Müzesi a été créée en Allemagne pour rendre visible le coût humain de l’oppression en Turquie. C’est une association d’utilité publique. Elle a organisé 4 expositions dans diverses régions d’Europe

Journée d’étude REMELICE

8 avril 2021 – LLSH (Université d’Orléans) avec Jacqueline Caux et Waed Bouhassoun

« Images, recherches, actions (artistiques et pédagogiques) autour des migrations »

Cette journée d’étude propose de réunir artistes / chercheurs / enseignants  afin d’explorer, ensemble, le potentiel éducatif des représentations artistiques des migrations.

Les travaux exploreront la façon dont les œuvres questionnent des frontières culturelles, linguistiques, sensorielles et formelles afin d’susceptible d’introduire de nouveaux modèles de recherche et d’innover en termes de pratiques pédagogiques.

Oeuvres et artistes invités pour cette journée:  Oud et chant avec Jacqueline Caux et Waed Bouhassoun

Programme prévisionnel

9h-9h30 : introduction et présentation des artistes

10h : projection + écoute

11h – 13h : analyse des représentations

Les questions posées seront les suivantes :
•        La réception des œuvres : que disent ces œuvres de la migration ?
•        comment exploiter ces oeuvres pour transmettre un points de vue sur la migration avec des jeunes (en milieu scolaire) et des étudiants ?
Répondante : Isabelle Vanderschelden (MMU – Manchester)

13h-14h : pause

14h – 15h : 30 : question des exploitations pédagogiques possibles

15h- 16h : synthèse et perspectives

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Webinar with Samira Negrouche – 20/01/2021

World Literature Today/ partenariat avec l’ASLA